Rencontre !

Avec Audrey Martin

La plateforme ressource du BBB centre d'art vous propose de découvrir les parcours des artistes qu'elle a accompagné.

Audrey Martin a participé à la formation "Profession artiste". Exposée du 22 avril au 24 juin 2017 au CACN - centre d'art contemporain de Nîmes, nous profitons de cette récente actualité pour revenir vers eux.

Pour commencer, pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre parcours ?

J'ai commencé avec un parcours dans les Arts Appliqués, après un bac littéraire, je suis entré dans une MANAA ( Mise à niveau en Arts Appliqués) puis j'ai intégré l'École Olivier de Serres pour un BTS Design textile. À La suite de mon BTS, j'ai décidé de faire une licence professionnelle en Design textile. Peu convaincue par cette trajectoire j'ai décidé de reprendre un cursus plus libre, en deuxième année aux Beaux Arts de Nîmes, puis j'ai intégré La HEAR à Strasbourg pour un DNAP puis un DNSEP dans un super atelier nommé Matériaux Souples dans lequel les étudiants travaillaient ensemble et individuellement sur des projets d'installations, de volumes, de vidéos.

Pourquoi as-tu décidé de t'inscrire à la formation « Profession artiste » ?

Depuis ma sortie des études en 2009, je n'avais pas eu l'occasion de repenser au contenu de mes outils de communications. Je n'y voyais plus très clair. J'avais des lacunes en comptabilité, en droits d'auteur, vu la pluridisciplinarité de notre métier, une mise à jour régulière est vitale car la périphérie peut vite prendre toute la place. De plus je suis revenue dans la Région Occitanie pour vivre et travailler, du côté de Montpellier puis Nimes. Il me semblait utile de venir passer 3 mois ici pour rencontrer des artistes, des structures, explorer cette partie-là du territoire. J'avais envie également de revivre une expérience collective, ça a été le cas, de belles rencontres au sein de la formation.

Dans quelle mesure la formation « Profession artiste » a développé ton activité ?

Pour l'instant, c'est difficile d'y répondre, c'est tout récent. J'étais déjà inscrite dans un réseau professionnel, j'avais un rythme infernal de travail combinant jobs dans la culture et ma pratique (comme à peu près tous les artistes) . J'avais besoin de me recentrer, être plus précise et confiante. Je crois que cette formation a été bénéfique comme un premier bilan de mon métier, mes méthodes de travail, mes outils, je suis à nouveau super enthousiate de faire ce que j'aime.

Est-ce que tu recommanderais cette formation ? À qui notamment ?

C'est un cheminement personnel et collectif de 3 mois donc oui. C'est un moment pour repartir ou partir sur de bonnes bases. C'était parfois long, car tous les modules ne sont pas aussi pointus que l'on voudrait. Mais il y'a une grande place réservée aux échanges d'expériences, débats donc c'est utile. Je recommande cette formation aux artistes qui ressentent le besoin de bousculer leur manière de travailler et qui ont un vrai désir de se remettre en question.